La route 66,le road trip qui va réveiller votre côté sauvage

Légendaire, la route 66 est la route la plus mythique des USA. La parcourir, c’est toucher du doigt le rêve américain. Des années durant, c’est une route qui a vu se succéder voyageurs, caravanes et aventuriers. Elle titille notre imagination, et reste gravée dans nos têtes par les clichés du cinéma hollywoodien. C’est la route qu’on s’imagine faire en Harley Davidson, en Van, en camping car XXL, ou encore en Cadillac. Pour qui veut voir l’Amérique profonde, terre des cow-boys et des Indiens, la route 66 est à faire absolument. Il n’y a plus qu’à louer ses vacances aux USA.

Un voyage qui s’apprécie sur la durée

Pour apprécier pleinement la route 66 (ou mother road) il ne faut pas aller au plus vite. Tout le secret de cet itinéraire mythique est de prendre le temps de découvrir chaque étape. De s’imprégner de son atmosphère, et surtout, de ne pas hésiter à sortir des sentiers battus.

Si, à l’instar Jack Nicholson, Peter Fonda et Dennis Hopper sur leurs choppers dans Easy Rider, vous voulez vous sentir libre comme l’air, l’idéal est de prévoir de faire le voyage en un mois.

La plupart des circuits vendus se font en deux semaines. Ce qui est tout à fait correct pour voir les principaux points d’intérêts de la route 66. Mais pour profiter à fond de ce road-trip, il ne faut pas hésiter à prévoir beaucoup plus de temps. N’oubliez pas, non plus, que vous allez parcourir près de 4 000 kilomètres.
Après tout, c’est un voyage qu’on ne fait généralement qu’une fois dans sa vie ! Alors profitez à fond, lâchez-vous et emplissez votre album de photos souvenir.

Les principaux points d’intérêt de la route 66

Chemin emprunté depuis 1857 pour relier Chicago, le centre des Etats-Unis, et la Californie, la route 66 a connu son heure de gloire entre 1926 et 1985. Parcourir cette route légendaire, c’est traverser pas moins de 8 états. C’est aussi faire un voyage dans les paysages vus sur grand écran.

Chicago

Votre voyage commence par la fameuse ville de Chicago dans l’Illinois. C’est là que votre avion va atterrir, et c’est là aussi que vous allez récupérer le véhicule de location (que vous avez pensé à réserver bien avant votre départ).
Profitez de votre passage par Chicago, la ville des gangs et de la prohibition (ça, c’était avant), pour apprécier son architecture, son histoire, sa culture musicale, ou même faire un peu de shopping avant de prendre la route.
Comptez un à deux jours sur place pour visiter la ville et vous remettre du décalage horaire.
Vous prenez maintenant la route pour Springfield. En chemin, non loin de Chicago, faites un tour par la ville de Joliet. Vous pourrez y admirer son théâtre style européen, et surtout voir sa prison, aujourd’hui fermée, qui servit de décor à la célèbre série Prison Break.
Pour retomber sur la route 66, passez par Wilmington. Vous y verrez la mascotte géante du restaurant Launching Pad. C’est un peu un avant-goût de ce qui vous attend le long de votre périple.
Vous traversez maintenant McLean. Ce village est célèbre pour son Dixie Trucker’s Home (aujourd’hui appelé Dixie Travel Plaza), qui fut un des tout premiers établissements à accueillir les voyageurs de la route 66.
Vous arrivez à Springfield, capitale de l’Illinois et ville d’Abraham Lincoln, 16ème président des Etats-Unis. Vous pouvez vous arrêter pour visiter sa maison, ou bien aller sur sa tombe.
Un peu plus loin, vous devez absolument vous arrêter à Auburn. C’est un arrêt qui est obligatoire, puisque c’est là que vous verrez les restes de l’authentique route. Vous pourrez ainsi admirer les deux kilomètres de route en briques rouges, qui sont inscrits au registre des monuments historiques.

Missouri

Vous quittez la Corn Belt, nom donné aux vastes plaines de l’Illinois, pour entrer dans le Missouri, et directement dans la ville de Saint Louis.
Cette dernière est entrée dans la légende, puisqu’elle est la frontière historique entre le Far-West et l’Est du pays. Son célèbre Gateway Arch en est d’ailleurs le symbole.
Prenez le temps de visiter son centre-ville et ses célèbres musées. Traversez le fameux Mississippi en empruntant le non moins célèbre Chain Of Rocks Bridge. Ce pont aujourd’hui piéton, faisait autrefois parti de la route 66. Il a la particularité de former un angle à 30° en son centre.
Attention : ne confondez pas avec le New Chain Of Rocks Bridge, qui est plus récent, accessible en voiture, et n’a pas d’angle à 30°.
Vous quittez maintenant Saint-Louis pour vous diriger vers l’Oklahoma. Vous commencez à apercevoir le paysage particulier du Missouri, entre grandes plaines sauvages, forêts et prairies.
En chemin, et puisque vous passez par Stanton, vous pouvez visiter les Meramec Caverns. Elles sont ouvertes au public, et sont célèbres pour avoir servi de repaire à Jesse James et sa bande. A l’intérieur, vous pourrez admirer des stalactites et stalagmites vieilles de plusieurs millions d’années, ainsi qu’une énorme cascade minérale.
Continuez votre road-trip à travers le Missouri jusqu’à la ville de Lebanon. En chemin, ne manquez pas le Devils Elbow, pont légendaire de la route 66.
Une fois à Lebanon, vous verrez le Munger Moss Motel. Ce motel et l’un des plus anciens motels de la route 66 qui soit encore en activité. Vous ne pourrez pas rater son énorme enseigne lumineuse aux couleurs éclatantes, caractéristique de l’idée qu’on peut se faire des motels américains.
Reprenez la route vers l’Oklahoma jusqu’à arriver à Joplin. Là, vous pourrez y trouver un cinéma drive-in datant de 1949. Et comme il est encore en activité, si vous y êtes un soir de week-end, vous profitez-en pour regarder un film.

Kansas

La route 66 fait un rapide petit tour par le Kansas, et notamment par la ville de Galena. Elle est située dans une région minière quasi abandonnée.
Ce qui fait son intérêt, c’est que c’est ici qu’un vieux camion de dépannage rouillé a servi d’inspiration à Pixar pour l’un des personnages de Cars (je vous laisse deviner son nom).
Un peu plus loin, vous allez passer par le Rainbow Bridge, pont construit en 1923 spécialement pour la route 66.
Etat emblématique de la route 66, l’Oklahoma en a la portion la plus grande et la mieux préservée. Vous pourrez apprécier les stations-services vintages et les fameux « diners » qui s’enchaînent le long de la route.
Juste avant d’arriver à Tulsa, vous allez continuer sur la route 66 jusqu’à trouver la statue géante d’une baleine bleue, située au bord d’un des étangs de la ville de Catoosa. Elle fait partie de ces symboles de l’époque du renouveau et de l’essor de la route 66.
Vous voilà maintenant à Tulsa, qui aime à se faire appeler « capitale mondiale du pétrole ». Profitez de cette étape pour aller voir la fameuse statue du Golden Diller.
En vous dirigeant vers le Texas, faites une halte à Elk-City. Vous pourrez y visiter le musée national de la route 66.
Vous arrivez maintenant au Far-West. Il est temps de chausser vos santiags et de mettre votre Stetson. Vous vous apprêtez à traverser les territoires des Indiens, mais aussi de Jesse James.
Au Texas, la mother road est pleine de curiosités. A Shamrock, vous tomberez sur le U-Drop-Inn, bâtiment au style art-déco construit en 1936. Il a d’ailleurs servi de modèle lors de la création d’un des bâtiments de Radiator Springs (encore pour Cars de Pixar).
Plus loin, vous croiserez sur votre route, une croix géante, qui serait la plus grande croix des Etats-Unis. Puis un château d’eau penché, façon tour de Pise. Et enfin, en plein désert, le fameux Cadillac Ranch avec ses 10 voitures alignées et enfoncées dans le sol.
Enfin, vous terminez votre traversée du Texas par le village fantôme de Glenrio. Situé à la frontière du Nouveau-Mexique, il est inscrit au registre national des lieux historiques.

Nouveau-Mexique

Le nouveau-Mexique, avec ses paysages de roches rouges, vous accueille à son tour. C’est l’esprit de la route 66, loin de toute civilisation, avec ses paysages semi-désertiques, ses ponts en bois, ses pistes en terre, et sa forte culture amérindienne.

Santa Fé

D’inspiration espagnole, Santé Fé est l’une des plus vieilles et des plus belles villes de l’Ouest américain. Elle est aussi réputée pour son art. Alors profitez-en pour vous arrêter et découvrir ses bijoux, sculptures, peintures…
Si vous le pouvez, allez découvrir le Pueblo de Taos, site historique mondial, situé en plein cœur d’une réserve indienne.
En continuant par la Turquoise Trail, vous arrivez à Albuquerque. La route 66 la traverse sur 24 kilomètres. Si vous y êtes début octobre, vous aurez la chance d’assister à l’International Balloon Fiesta. A cette occasion, la ville devient la capitale mondiale de la montgolfière.
Continuez votre route, et appréciez la vue sur la vallée des territoires indiens et sur le Rio Grande.
Un peu avant de quitter le Nouveau-Mexique, se trouve la ville de Gallup. Elle date de 1881, et est célèbre pour son importante population indienne. C’est l’occasion de tirer un trait sur les clichés propagés par le cinéma américain.
De nombreux films ont été tournés à Gallup. Vous pourrez d’ailleurs voir l’hôtel El Rancho, qui a accueilli de nombreux acteurs lors des différents tournages.
Reprenez la route, et entrez dans l’Arizona.

Arizona

L’Arizona, zone désertique célèbre, vous mets rapidement dans l’ambiance. En effet, à peine quelques kilomètres après votre arrivée en Arizona, la route 66 vous plonge en plein milieu du parc national de Petrified Desert, et vous permet également d’entrevoir un peu du parc national de Painted Desert.

Petrified Desert est célèbre pour ses troncs d’arbres tellement vieux qu’ils sont transformés en pierre (on parle de troncs vieux de 225 millions d’années).

Painted Desert, comme son nom l’indique, est connu pour ses roches de différentes couleurs.
Quelques miles plus loin, vous arrivez au Meteor Crater. Un trou énorme (1 200 mètres de diamètre) creusé par un météore qui s’est écrasé il y a 50 000 ans de ça, et détruisant avec lui toute forme de vie dans un rayon de 150 kilomètres.

Vous arrivez ensuite à Flagstaff, petite ville qui mérite le détour, car elle a gardé l’atmosphère de la mother road.
Puis, vous passez par Williams. C’est d’ici que vous pouvez prendre le train direction le Grand Canyon. C’est évidemment une visite incontournable de l’Ouest américain.
Enfin, pour vous rendre en Californie, vous allez traverser de nombreuses petites villes comme Seligman, Hackberry ou encore Kingman. Elles ont toute été marquées par l’atmosphère de la grande époque de la route 66.
Si vous avez quelques jours, et avant d’aller en Californie, vous ne pouvez pas ne pas aller dans la Sin City. Las Vegas est à moins de deux heures de Kingman, ça serait vraiment dommage de ne pas en profiter.

Californie

Loin des paillettes d’Hollywood, la Californie vous accueille avec son désert Mojave grand de 40 000 km². En passant par Needles, pensez à faire le plein d’essence et de nourriture. En effet, vous n’aurez pas beaucoup de commerces et de stations essence jusqu’à Ludlow.

A Newsberry Springs, vous tomberez sur le Bagdad Café où le film du même nom a été tourné. Le vrai Bagdad Café, celui qui a inspiré le film, se situait dans la ville de Bagdad à une centaine de kilomètres de là, et a été détruit dans les années 60.
Continuez votre route jusqu’à San Bernardino, qui fut fondée par les mormons en 1851, se trouve au cœur d’une région réputée pour ses agrumes. Vous pourrez également y voir le mythique California Theater.
Vous voilà à Los Angeles, vous arrivez au bout de votre road trip. La mother road vous fait passer par Hollywood et Beverly Hills, en vous faisant emprunter les célèbres Sunset Boulevard et Santa Monica Boulevard.
Au bout de Santa Monica Boulevard, le long du Pacifique, sur Palisades Park et Ocean Avenue, il y a une plaque qui commémore la route 66.
La mother road tire sa révérence, et vous pouvez maintenant prendre quelques jours pour visiter la tentaculaire Cité des Anges.

[Total : 2    Moyenne : 5/5]